Accueil » La Trompette » Le Bugle – historique, définition et buglistes célèbres

Le Bugle – historique, définition et buglistes célèbres

Historique du Bugle

Au début du XVIIIème siècle en Allemagne, le bugle était un grand cor de chasse semi-circulaire de laiton ou d’argent porté par le Flugelmeister. Son rôle était de diriger les différentes phases de la chasse. Il est devenu un instrument militaire pendant la guerre de sept ans en Europe. Cet instrument de la chasse était le parent direct du clairon, qui a évolué vers le bugle.

Le nom, Flügel, signifie « flanc » ou « aile » et est à l’origine des manoeuvres d’encerclements utilisées pour piéger des proies dans le cadre de la chasse. Ce nom ne convient pas tout à fait pour l’organisation des manœuvres de guerre. En effet, la manœuvre de flanc à la chasse est l’un des nombreux appels de l’instrument qui auraient été donné au cours d’une bataille. Le signal de pleine retraite vient inévitablement à l’esprit.

Acheter un Bugle au meilleur prix !

Lorsque le bugle (on parle ici du bugle sans pistons) est créé au XVIIIème siècle, il a été façonné en métal et enroulé pour ressembler à une trompette. Ainsi il forme le clairon militaire. Autour de 1810, des clés ont été ajoutées à cet instrument. Cet instrument, nommé pour le Duc de Kent, est aujourd’hui connu comme le clairon à clé. Le clairon claveté est devenu à son tour un bugle à clé. Ils sont tous les deux le même instrument.

Actuellement, on ne sait pas précisément qui a ajouté des clés au bugle, mais divers modèles de cet instrument ont bientôt suivi. C’est au milieu des années 1800 a conduit à la création de familles entières d’instruments.

La famille Flugel dans son ensemble est composée avec le soprano Mi bémol, l’alto en Mi bémol, le ténor basse en Si bémol et le basse en Mi bémol. De plus les Bugles ont également été créés dans diverses tonalités: Ut, Fa, Sol et La.

Les Diverses appellations du bugle

Le mot bugle a été diversement orthographié: Fluegelhorn, Fleugelhorn, Flügelhorn, Fluglehorn, Fluegel Horn, Fleugel Horn, Flügel Horn et Flugle Horn. De plus, il existe encore d’autres variations, mais celle-ci semblent être les plus communes. En Italie et en Espagne, cet instrument est aussi appelé le Fiscorn, Fiscorno, Flicorn, Fliscorno et Flicorno.

Contre-vérités de l’origine du Bugle

Des recherches furent établies par rapport à toutes ses sources d’ouvrages de références et de ressources sur internet indiquant que M Adolphe Sax inventa le bugle. Toutefois, il a créé une version plus définitive des instruments précédents en lui allouant sa forme connue de nos jours. Pourtant, Adolphe Sax ne pouvait pas avoir inventé le Bugle car son existence était déjà établie depuis le début du 18ème siècle.

Les raisons de cette confusion

Les chefs de musique Allemand ont commencé à référencer leur Bugle: un Saxhorn alto Mi Bémol. Tandis qu’en Europe existait un autre type de Saxhorn Mi bémol ou Fa appelé en France le petit Bugle et en Allemagne: le Pikkolo Flügelhorn.

Cette confusion découle de l’utilisation interchangeable des mots bugle et clairon. Dans de nombreux cas, ce qui fait référence est en fait un seul et même instrument. Le clairon à clé est considéré comme le parent du cornet et du bugle à pistons.

La conception et la configuration étaient toutes sauf standard à cette époque, surtout au niveau des noms et de la nomenclature. Pendant longtemps, beaucoup de gens ont continués à utiliser ses noms non-standardisés.

En 1843, Adolphe Sax crée le Contralto en SiB de la famille des Saxhorn qui deviendra par la suite le Bugle ou Flugelhorn .

bugle-a-cles-key-flugelhorn-adolphe-sax-saxhorn
Bugle à Clés de 1835
Adolphe-Sax-instrument-catalogue-sahorn-bugle-flugelhorn
Famille du Saxhorn d’Adolphe Sax

Définition du Bugle

Le Bugle est un instrument chromatique de la famille des instruments à vent et plus spécifiquement la famille des cuivres, sa tonalité est principalement en Si bémol. Il possède trois pistons qui emploient le même système que les autres cuivres. Cela lui permet de jouer toutes les notes en chromatismes du Fa Dièse grave (quatrième ligne de la clé de Fa) au contre-Ut (deuxième ligne au-dessus de la clé de Sol) et même au-delà. Ça perce conique qui est la caractéristique des Saxhorn rend le jeu dans l’aigu difficile.

Certains Bugles possèdent un quatrième piston qui abaisse le son d’une quarte juste. Les bugles à quatre pistons peuvent théoriquement abaisser la tessiture de l’instrument d’une octave et demi par rapport à un instrument à 3 pistons. La confection conique du Bugle permet de jouer la première harmonique: Le Do pédale (deuxième interligne de la clé de Fa). Ainsi par l’ajout des combinaison des pistons, on peut descendre encore jusqu’au Ré Bémol au-dessous de la portée de la clé de Fa.

Tessiture Bugle 3 et 4 pistons
Tessiture Bugle 3 et 4 pistons

De même conception que la trompette en Si Bémol, il peut donc être joué par tous les trompettistes, cornettistes voir cornistes. Seule l’embouchure diffère, car elle est conique (en V) et très profonde. Il faudra un temps d’adaptation pour trouver le style de jeu, car le Bugle se joue d’une certaine façon. Je prendrai le temps de vous l’expliquer…

On dit d’un bugle qu’il est conique de la branche d’embouchure jusqu’au pavillon. Cela lui confère un son doux, chaud et très rond. Il se confond facilement avec le cor, l’euphonium, le saxhorn baryton, le trombone ou encore le grave des clarinettes. On peut entendre cet instrument dans les harmonies, les quintettes de cuivres, les brass-band et les ensembles de Jazz, plus rarement dans les orchestres classiques ou il n’apparaît que rarement.

Instrument avec une vélocité incroyable du fait de sa forme évasée, le bugle possède une réponse rapide et les notes peuvent être jouées très rapidement. Les Buglistes sont parfois frustrés, car les nuances de cet instrument sont assez difficiles à réaliser dans les extrêmes. Les pianos sont souvent trop forts et les Forte sont difficiles à réaliser, car il n’est pas vraiment fait pour jouer aussi fort qu’une trompette.

Alors qu’un jeune musicien apprend à jouer sur un cornet, l’achat d’un bugle reste une finalité chez les trompettistes confirmés. Les joueurs spécialisés dans le Jazz en possède obligatoirement un car c’est l’instrument soliste par excellence pour les balades, bossa, médium swing et morceaux tranquilles.

Les joueurs de bugle célèbres

Joe Bishop en tant que membre du groupe « Woody Herman » en 1936, était l’un des premiers musiciens de jazz à utiliser le bugle. Shorty Rogers et Kenny Baker ont commencé à jouer dans les années cinquante et Clark Terry l’a utilisé dans l’orchestre de Duke Ellington au milieu des années 50. Chet Baker a enregistré plusieurs albums dans les années 50 et 60. Miles Davis a encore popularisé l’instrument sur les albums « Miles Ahead » et « Sketches of Spain », (tous deux arrangés par Gil Evans) mais il ne l’a pas beaucoup utilisé sur ses autres projets musicaux.

D’autres joueurs de bugle de jazz de premier plan:

Airelle Besson, Franco Ambrosetti, Louis Armstrong, Pablo Fresu, Arturo Sandoval, Sergei Nakariakov, Nicolas Genest, Tom Harrell, Michel Marre, Hugh Masekela Christian Scott, Bobby Shew, Kenny Wheeler Freddy Buzon, Freddie Hubbard, Tom Browne, Lee Morgan, Eddie Allen, Wilbur Harden, Art Farmer, Roy Hargrove, Hugh Masekela, Feya Faku, Tony Guerrero, Gary Seigneur, Jimmy Owens, Maynard Ferguson, Terumasa Hino, Woody Shaw , Guido Basso, Kenny Wheeler, Tom Harrell, Bill Coleman, Thad Jones, Arturo Sandoval, Lee Loughnane du groupe de rock de Chicago, Mike Metheny, Harry Beckett, Ack van Rooyen, Warren Vaché, Kenny Baker, Stéphane Belmondo, Bill Dixon, Duško Gojković, Bill Hardman, Eddie Henderson, Wadada Leo Smith, Derek Watkins…

La plupart des joueurs de jazz au bugle (les buglistes) l’utilisent comme un instrument additionnel à la trompette. Dans les années 70, Chuck Mangione a renoncé à jouer de la trompette et s’est concentré uniquement sur le bugle seul, notamment sur son style jazz-pop sur la chanson « Feels So Good ». Mangione écrit le thème « Give It All You Got » qui fut nominé pour un Grammy Award en 1981 dans la catégorie « Meilleure composition instrumentale ».

Les joueurs de bugle Pop comprennent Probyn Gregory (Brian Wilson Band), Ronnie Wilson des « Gap Band », Rick Braun, Mic Gillette, Jeff Oster, Zach Condon des »Band Beirut », et Scott Spillane du groupe « Neutral Milk Hôtel ». Marvin Stamm a joué le solo de bugle sur « Uncle Albert / Admiral Halsey » par Paul McCartney et les Wings.

Articles référants: 

http://rp-archivesmusiquefacteurs.blogspot.fr/

http://collectionsdumusee.philharmoniedeparis.fr/

http://www.appat.org/celeustique/

Voir aussi

achat-trompette-occasion-ou-neuve-louis_armstrong-apprendre-la-trompette.fr

Achat trompette occasion ou neuve c’est comme acheter une voiture !

Vous pouvez penser que c’est une comparaison étrange, mais l’achat d’une trompette d’occasion ou neuve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *