Accueil » Cours de Trompette » Cours de trompette – Les poses de sons
Les poses de son : avec un métronome !

Cours de trompette – Les poses de sons

« La chauffe » par les poses de sons ou « sons filés » à la trompette est le premier exercice que j’exécute le matin.

Jouez les poses de sons avec moi grace à la vidéo en bas de l’article

Ce cours de trompette est très complet, il permet donc de « chauffer » et de préparer tranquillement mon jeu pour la journée, mais aussi:

  • de travailler la posture et la tenue de l’instrument.
  • la précision de l’attaque.
  • la qualité du son.
  • la gestion de la respiration et de la décontraction.
  • le soutien du son.
  • l’homogénéité du son du grave à l’aigu.
  • la concentration et la régularité.
  • et surtout la facilité de votre jeu.

Les poses de sons ne doivent pas être fatigantes, ni difficiles, ni forcément jolies (j’y reviens plus bas). « Cela doit jouer tout seul ».
Je vais vous expliquer comment procéder, mais tout d’abord, je vous invite à télécharger et à imprimer la partition trompette gratuite que je donne à tous mes élèves.

Avant cela je vous invite à lire mes cours de trompette sur : « Comment bien tenir sa trompette » et « Tenues et Postures du Trompettiste »

Vous êtes fin prêt pour commencer ce cours de trompette sur les poses de sons, alors réglez votre métronome autour de 50-60 pulsations puis positionnez-vous correctement et imprégnez-vous du tempo. Comptez dans votre tête les quatre premiers temps …  1 …  2 … (à ce moment-là, vous portez votre trompette à la bouche) 3 … et sur le quatrième temps, vous vous décontractez puis vous jouez sur le premier temps, et ce, pendant quatre temps entiers, c’est-à-dire jusqu’au premier temps de la mesure suivante.

Pianissimo s’il vous plaît. Si le son ne sort pas, arrêtez-vous, reprenez la positon de départ (en bas) et recommencez. …1… 2 … 3 … Concentrez-vous sur ce qu’il se passe à l’intérieur de vous, c’est vous le trompettiste ! pas ce tuyau inerte que vous tenez dans les mains.

Il n’est pas nécessaire de jouer  tout le temps « beau » pendant cet exercice. De temps en temps, permettez-vous de jouer avec un son « crade », vous serez plus concentré sur ce qu’il se passe en vous-même … On a souvent tendance à trop écouter ce qui sort de notre tuyau. J’ai l’habitude de dire: « Il existe deux types de trompettistes, ceux qui sont spectateurs et ceux qui sont acteurs de leurs jeux de trompettistes ! ». Il ne faut pas rester inactif sur ce qu’il se passe pendant votre note, soyez présent du début à la fin de votre note.

Prenons un exemple : Lors d’un 100 mètres départ arrêté, l’athlète arrivant vers la ligne d’arrivée ralenti avant de franchir celle-ci ! et il se fait passer devant par son adversaire au dernier moment ! Damnation, il a perdu la course ! Il en est de même avec la pose de son, jouez et soutenez jusqu’au bout et même parfois après, cela vous permettra d’avoir une belle note du début à la fin.

Mais reprenons du début, prenez le temps d’analyser chaque pose de son et demandez-vous si vous avez bien fait tout ce qu’il fallait avant et pendant que vous jouez. Car la préparation est la clé de la réussite. Si vous vous précipitez ou si vous n’êtes pas assez décontracté et « COIN » la note est canardée ! 😉  Surtout, ne perdez pas patience, car pour devenir un bon musicien, il faut en avoir beaucoup !

Recommencez chaque note si nécessaire avant de passer à la suivante jusqu’à amélioration de votre jeu. Le but étant de toujours chercher à s’améliorer. Vous n’allez peut-être pas réussir du premier coup, mais si vous trouvez qu’aujourd’hui était mieux qu’hier, c’est gagné !

Cet exercice peut être joué en 5 minutes comme en 15 et tous les jours si possible. Il ne doit pas être fatigant, surtout ne forcez pas. La trompette doit rester un plaisir …

Voilà ! ce cours de trompette est terminé ! Vous aussi vous faites des poses de sons tous les jours ? Racontez-nous votre ressenti au fur et à mesure de votre travail. Quels sont les avantages de ce cours de trompette et pourquoi le conseillerez-vous à quelqu’un ?

3 commentaires

  1. Vieux musicien (81 ans), je dirige un choeur et un petit orchestre, tous âges, tous niveaux, tous instruments, dédié à la musique populaire et classique abordable Russe. M’arrive Corentin qui a joué du clairon dans une clique en métropole et que j’ai convaincu d’aborder la trompette dans notre ensemble à la Réunion. Ce que j’ai lu de votre site correspond complètement à ma manière de concevoir l’apprentissage d’un instrument et le travail de la musique en général. Seulement, je ne suis pas trompettiste et la bonne volonté ne suffit pas. A l’estime, je risque de dire de grosses bêtises que mes cheveux blancs feront recevoir comme paroles d’évangile. Aussi, quand je serai en panne de connaissances techniques, je me propose de faire appel à vous. en seriez-vous d’accord?

    Merci du travail que vous présentez. Il nous sera d’un grand secours et nous évitera les moments de solitude et de découragement que tout musicien éprouve inévitablement un jour ou l’autre.

    Cordialement.

    Robert Lardier

  2. Tres bien