Comment placer ou déplacer l’embouchure d’une trompette sur les lèvres ?

Comment placer ou déplacer l’embouchure d’une trompette sur les lèvres ?

Le placement de l’embouchure sur les lèvres peut être différent suivant les différentes morphologie de chacun. Certaines personnes ont les lèvres fines ou pulpeuses, tordues ou encore déformés. Si la structure de votre dentition n’est pas idéale (les dents de devant sont irrégulières ou dépassent), vous pourriez rencontrer des zones plus ou moins confortables pour placer votre embouchure sur une position particulière. La position de votre mâchoire influe également sur la position de votre embouchure. Dans un monde idéal, si vous avez des lèvres parfaites et qu’aucun des problèmes ci-dessus ne vous touchait, le placement idéal de l’embouchure serait centré sous votre nez et placé uniformément sur vos lèvres.

Quel avantage y a-t-il à placer l’embouchure au centre des lèvres ?

La plupart des trompettistes sont d’accord pour dire que l’embouchure doit se trouver près ou au centre des lèvres, directement sous le nez. Lorsque nous discutons du placement par rapport aux lèvres, nous obtenons des opinions différentes. Il existe plus de trompettistes confirmés jouant avec une position « haute » que de musiciens jouant sur une position « basse » ou sur le cotés. Et les autres jouent bien au centre.

Quelle différence cela fait-il ?

En général, plus l’embouchure est placée haut sur les lèvres, plus la zone vibratoire est importante. Il a été prouvé que seule la partie supérieure des lèvres vibre. La fonction de la partie inférieure est là pour supporter la vibration de la partie supérieure de la lèvre. Même si la lèvre inférieure vibre quand même un petit peu…

Au fur et à mesure que la surface vibratoire augmente tout en déplaçant l’’embouchure vers le haut, la quantité de viande augmente et dans la plupart des cas, la qualité du son et la flexibilité du joueur changent. Ce changement se traduit généralement par un assombrissement du timbre et une plus grande flexibilité.

Par contre, si la position de l’embouchure est inférieure à la position centrale, plus sur la lèvre inférieure et moins sur la lèvre supérieure, le résultat est généralement une amélioration du registre supérieur et une sonorité plus claire. La plupart des joueurs essaient de commencer au centre et pendant la période d’apprentissage et de développement, ils se tournent vers un placement plus productif et/ou confortable.

Je joue sur un côté de mes lèvres ou au-dessus ou en dessous et je ne semble pas m’améliorer.

Si vous jouez sur un emplacement d’embouchure non conventionnel (gauche ou droite/haut ou bas) et que vous sentez que cela entrave votre progression trompettistique, assurez-vous que ce placement est la source de vos problèmes et pas autre chose. Il n’est pas facile de changer d’une position extrême à une position plus conventionnelle. Vous devez évaluer si ce changement augmente la valeur d’une probable amélioration de votre niveau ou si cela vous fera perdre vos moyens.

Déplacer une embouchure d’une partie à une autre serait comme si vous recommenciez à zéro. Cela peut devenir très frustrant et je ne recommande ce changement que pour les personnes ne disposant d’aucun autre recours. Il faut un grand dévouement et une forte volonté pour réaliser ce changement.

Demandez-vous: Est-ce que cela vaut la peine de perdre quelques mois sur ma technique habituelle pour faire ce changement?

Je me souviens d’un de mes élèves qui avait décidé de faire ce changement. La position de son embouchure était très à droite et assez basse pour qu’il y ait très peu de lèvre supérieure dans la cuvette. Son jeu était considérablement entravé par cette position. J’ai expliqué les problèmes liés au fait qu’il avait choisi de déplacer son embouchure à cet endroit et il a accepté de faire ce changement. A cette époque, cet étudiant jouait régulièrement avec son propre groupe et un changement de position l’obligeait donc à se faire remplacer dans son propre groupe pour une période de temps assez longue.

Nous avons commencé le changement à la fin du semestre du printemps et tout au long de l’été, il a recommencé à réapprendre à jouer. Au cours du semestre d’automne suivant, il s’était grandement amélioré et au printemps suivant, il jouait nettement mieux que l’année précédente. J’ai beaucoup souffert avec lui alors que son jeu tombait soudainement du plus haut au plus bas. Progressivement, nous célébrions chaque mois son amélioration.

Après cette année-là, il a recommencé à jouer au sein de son groupe et nous avons tous les deux convenu que ce changement, même s’il était souvent démoralisant, en valait vraiment la peine. Le point culminant de ses efforts fut sa merveilleuse interprétation lors d’’un récital du Concerto pour trompette d’Arutunian. Sans ce changement, il n’aurait pas pu interpréter cette pièce. Sans son dévouement et sa détermination, il n’aurait pas réussi à réaliser ce changement.

Le changement de position d’une embouchure donnera ces résultats immédiats.

  • Le registre aigu sera plus difficile
  • L’endurance des joueurs sera diminuée.
  • Les attaques des notes seront remises en question
  • La confiance du trompettiste sera affaiblie
  • Plusieurs fois le son sera modifié

Voici les effets positifs d’un meilleur placement d’embouchure.

Les aigus, la pratique régulière, l’endurance et la flexibilité seront améliorés. Les attaques plus centrées surtout dans l’aigu.

Je veux centrer et/ou modifier l’emplacement de mon embouchure, que dois-je faire ?

Lorsque vous décidez de changer l’emplacement de votre embouchure, il est préférable de travailler avec un professeur afin que vos progrès soient constamment contrôlés. Le premier accessoire dont vous aurez besoin est d’un miroir. Vous vérifierez fréquemment la position de votre embouchure pour vous assurer que les mauvaises habitudes ne reviennent pas.

J’ai énuméré quelques conseils pour vous et je souligne que vous devez commencer et progresser lentement « NE VOUS ATTENDEZ PAS À UNE AMÉLIORATION RAPIDE ! »

Ces exercices doivent être pratiqués uniquement avec l’embouchure trois fois le premier jour (matin, après-midi et soir). « Vous aurez besoin de votre trompette/cornet seulement la semaine prochaine. »

Jour 1

  • Lorsque vous vous regardez dans un miroir (ne vous fiez pas à une sensation de ce qui semble juste), centrez l’embout.
  • Respirez en vous décontractant et bourdonnez une longue note quelconque et la plus facile possible.
  • Si la note joue facilement, vous vous dirigez bel et bien vers un nouvel emplacement.
  • Si aucun son n’est sorti, essayez à nouveau sur une note un peu plus basse.
  • Si aucun son n’est sorti, essayez de nouveau sur une note un peu plus élevée.
  • Une fois que vous êtes capable d’obtenir un son facilement, travaillez pour obtenir une qualité de son plus centrée et plus riche en timbre (moins de souffle dans le son).
  • Replacez votre embouchure sur vos lèvres, (vérifiez avec le miroir à chaque fois) buzzez une note, puis descendez-la le plus bas possible sans perdre la vibration.
  • Replacez votre embouchure sur vos lèvres, (vérifiez avec un miroir à chaque fois) buzzez une note, et montez-la aussi haut que possible sans perdre la vibration.

Jour 2

  • Répétez tous les exercices du jour 1.
  • Continuez à faire varier les notes de haut en bas jusqu’à ce que cela vous semble plus naturel.
  • Commencez une note dans le registre médium et re-prononcez quatre notes courtes suivies d’une note longue.
  • Commencez une note dans le registre grave et re-prononcez quatre notes courtes suivies d’une note longue.
  • Commencez une note dans le registre aigu et re-prononcez avec quatre notes courtes suivies d’une note longue.
  • À TOUT MOMENT, VÉRIFIEZ VOTRE POSITION À L’AIDE DU MIROIR.
  • Choisissez trois ou quatre airs familiers et jouez-les à un rythme très lent et détendu.
  • Faites des pauses fréquentes entre les différents exercices et pensez au bon positionnement et à la qualité de votre son.
  • Répétez vos chansons à différents volumes avec différentes intonations.

Jour 3

  • Répétez tous les exercices des jours 1 et 2.
  • Commencez à jouer des gammes d’une octave sur votre nouveau placement en commençant par un Do grave.
  • Posez bien toutes vos premières notes. Appliquez-vous !
  • Reposez-vous souvent.
  • Jouez des gammes liées dans cet ordre – Do, Ré, SiB, Fa et finalement Sol grave.
  • Jouez des gammes détachées dans cet ordre -Do, Ré, SiB, Fa et finalement Sol grave.
  • Répétez chaque gamme quatre fois.

Jour 4

Jour 5

  • Prends ta journée et va pêcher ! C’est un ordre !

Jour 6

  • Répétez tous les exercices des jours 1,2,3 et 4.

Jour 7

  • Prends encore ta journée. Cuisines un bon magret-frites, Miam !

Jour 8 & suivants…

Placez votre embouchure dans votre instrument et répétez tous les exercices précédents dans l’ordre et selon la proportion indiqués. Cela signifie, recommencer le premier jour et ne faire que ce qui est prescrit le premier jour, mais cette fois avec votre embouchure dans votre trompette.

Points à retenir

  • Vérifiez régulièrement votre position dans le miroir.
  • Commencez à vous entraîner avec votre son en tête, c’est-à-dire chaud et relâché.
  • Reposez-vous souvent au début.
  • Minimisez la pression de votre embouchure sur les lèvres. Si vous pensez que vous appuyez trop fort en jouant de votre embouchure, mettez un peu de graisse sur la tige de votre embouchure pour que vos doigts glissent facilement.
  • Ne vous précipitez pas les deux premières semaines. Si c’est le cas, vous devriez recommencer encore à zéro.
  • Pratiquez le brossage des dents après chaque séance de répétition. L’action du brossage va accélérer le temps de récupération entre les pratiques. Non… Vraiment!

Articles en relations

Séance type d’un cours de trompette – Partie 2 - Métronome
Séance type d’un cours de trompette – Partie 1 - Métronome

1 réponse
  1. Philippe PLANCHET
    Philippe PLANCHET dit :

    Bonjour,
    Merci et bravo pour votre site qui fournit plein de bons conseils, tout à fait complémentaires à des cours avec un prof en école de musique, ce qui est mon cas.
    Ayant débuté la trompette en septembre 2017 à l’âge de 55 ans, j’ai trouvé sur votre site plein de réponses à mes questions, même si je jouais déjà d’autres instruments à vent.
    La trompette, c’est une autre tisane… mais quel plaisir…
    A recommander sans modération.
    Philippe Planchet

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *